Projet de voyage scolaire « MICRONORA »

Nous aimerions partir à Besançon, visiter le salon de MICRONORA, au 1er  trimestre de l’année scolaire 2018-2019 du  25 au 28 septembre, pendant trois  jours.

C’est le seul salon en France dédié aux technologies de pointe, qui rassemble toute la filière micro-technique ( Assemblage, Robotique, Fabrication, Découpage, etc…). Tous les secteurs  d’activité des micro-techniciens sont concernés par cet événement (Aéronautique, Luxe, Médical, Informatique, Nucléaire, Spatial, etc …). La particularité du salon MICRONORA et de nous faire découvrir tous les débouchés de la filière Micro-technique après notre Bac professionnel.

Pour le projet de voyage, nous avons mis en place deux actions de micro-financement:

 

  • Vente de pains au chocolat et de boissons:
    Nous vendons des pains au chocolat deux fois par semaine à la pause du matin, le mardi et jeudi au lycée.
  • Fabrication et vente de porte-clés quilles :
    Nous sommes partis d’une barre de duralumin de diamètre 10, et nous avons usiné les quilles puis assemblé avec un anneau avant de les vendre.

Dylan et Adelin 2 Micro 2020

Publicités

Dernier jour…

Dernier jour de voyage nous nous levons vers 6h30, en cours de route nous passons au supermarché afin de faire les courses pour ce midi.

nous arrivons donc à 9h30 à Besançon pour visiter l’horloge astronomique et la Cathédrale, monument historique national de France.

img_5604

L’horloge astronomique a été conçu en deux ans de 1858 à 1860 par Auguste Lucien Vérité, et il a fallu 4 ans pour la construire.
Horloge astronomique et doté d’un mécanisme de plus de 30000 pièces et 11 mouvement entraîné par des poids dont certains servent d’animation pour les automate et de sonné les cloche.

img_5613
L’horloge possède aussi 57 cadrans qui indique le mouvement des planètes, des calendriers, des heures, des marées, etc …

On continue par

La visite de la cathédrale de Besançon, elle est de style gothique.

img_5642Nous avons pu assister à une interprétation d’orgues de chœur, et pris quelques clichés intérieur et extérieur de la bâtisse.img_5638

Pour conclure notre voyage, nous pique-niquons à l’improviste dans Besançon, au bord du Doubs. Enfin, nous reprenons le chemin de Fontanil-Cornillon.

img_5699

img_5689

Leo / Julien

Jour 3 – presque le retour

A tous ceux qui nous suivent, merci de vos commentaires et encouragements!!!

Au programme de la dernière demi journée:
P’tit déj’ à 7h00, courses pour le pique-nique de midi, découverte de l’horloge astronomique de Besançon et de sa cathédrale tout à coté, et retour en Dauphiné l’après midi avec tout le monde, quelques saucisses, et beaucoup de photos pour le travail de nos collègues….

A très vite pour les dernières nouvelles


Les micros

L’arrivée à l’auberge et fin de la deuxième journée

Arrivés à l’auberge de Morteau vers 19h30, nous avons été divisés dans les chambres de 2 à 4 personnes. Nous avons eu jusqu’à 20h15 pour nous installer dans nos chambres.

20160928_214237

Nous sommes ensuite descendus manger: au menu:

Salade (bien assaisonnée)
Saucisses de Morteau (plutôt grasses mais très bonnes)
Frites (nombreuses!!!)
Morbier et Comté (de la région)
Tarte au pomme (pour finir en beauté…)

Après le repas nous avons 15 min pour se reposer dehors (« pour nous défouler »).

Et après au boulot…. travail d’écriture pour le blog.

img_5541img_5539

Quentin, Carlos et Ryan

Ballade de santé au Saut du Doubs

En fin d’après-midi après notre visite au Musée de la Montre, une petite escapade a été proposée… dans la forêt.

img_5522

Le saut du Doubs est une cascade de 15 mètres de hauteur située sur le Doubs près de Villers de Lac. Sur cette partie de la rivière, elle représente la frontière entre la France et la Suisse.

De magnifiques paysages!!!!

img_5490img_5497

p1060311

Stefan.

Tic Tac

0

Cet après-midi, nous avons poursuivi nos découvertes en visitant le musée de la montre, situé à Villers le Lac.

Dès l’entrée, un somptueux couloir de vitrines présentait l’évolution de la montre en France au fil des époques.

1

Une seconde salle très imposante contenait les mille outils de l’horloger, des outils indispensables à la confection d’une montre et fabriqués par les artisans eux-mêmes à une époque où l’électricité n’existait pas encore.2

D’autres vitrines retraçaient l’histoire des montres à bracelet.3

La guide nous montra ensuite un petit film au sujet de la société d’horlogerie de luxe « Zénith ». Un court métrage bluffant mettant en évidence la précision et la complexité de leurs modèles.

Pour finir cette visite, la troisième et dernière salle nous présentait des automates effectuant divers métiers de l’ancienne horlogerie.4

Un petit musée riche en découverte, nous remercions madame la guide de nous avoir accompagné lors de cette visite.

Sarah, Mathis.